SAISON 2022-2023

CONFÉRENCES GESTICULÉES

JEUDI 29 SEPTEMBRE – 19h 
Conférence gesticulée « Salauds de pauvres »
par CECILE CHEREAU

Durant mon année de CM1 j’ai vécu deux événements marquants : j’ai découvert « Alice aux Pays des Merveilles » et j’ai attrapé des poux …

Aujourd’hui, devenue assistante sociale, je m’interroge sur la stigmatisation de la pauvreté ; de ses tenants et aboutissants au sein de notre système dominé par le modèle capitaliste.
Pour ce faire, je vais de nouveau suivre Alice dans ses aventures.
Prêts à sauter dans le terrier ?
Depuis 11 ans je suis  Assistante Sociale. Avec des majuscules ,parce que c’est vraiment un chouette boulot ! Par contre, je suis sans cesse confrontée aux inepties dites sur les personnes en situation de pauvreté, de précarité, celles que j’accompagne. Au travail il y a des collègues qui lâchent de temps en temps « Faudrait pas qu’ils s’habituent à ce qu’on les aide! ». De l’autre côté du bureau, j’entends souvent : « De toute façon, vous ne donnez qu’aux noirs ou  aux arabes ou aux français !! » (au choix). Et puis en dehors du boulot j’entends : « Tout de même ! Tu te rends compte ! Mme Bidule met ses enfants à la cantine alors qu’elle est au RSA. Elle a que ça a faire, faire à manger pour ses mômes le midi ». PFFF!!!! RAS LE BOL !!! Donc, quand j’en ai eu ras le pompon des discours jugeant, je me suis dit « ma bonne Cécile, il est temps de faire quelque chose ! Tu peux pas laisser dire sans réagir ». Mais me manquait la forme (je faisais la morale, je m’enguirlandais avec les autres… étrangement mon message ne passait pas !) Aussi, lorsque j’ai découvert les conférences gesticulées, il m’est apparu que je tenais mon vecteur de communication! Bim, Bam, Boum, c’était parti ! Aujourd’hui, je veux partager une expérience professionnelle, un regard sur la précarité, remettre de l’empathie là où elle a déserté.
Tarifs :

Non-adh : 5€, adh : 3€

Discussion avec le public après chaque conférence

 

JEUDI 19 JANVIER – 19h 
Conférence gesticulée « Femme s’accorde au masculin »
par MARION SANEJOUAND

Pourquoi le masculin l’emporte sur le féminin ? Pourquoi il n’y a pas de femmes dans les livres d’histoire ? Pourquoi peintresse n’apparait plus dans le dictionnaire ? Pourquoi j’ai plus de risque qu’un homme de mourir en cas d’accident de voiture ? Et comment trouver ma place dans un monde fait par et pour les hommes ?

Cette conférence gesticulée tentera de vous expliquer pourquoi il est indispensable de prendre davantage en considération cette deuxième moitié de l’humanité et vous apportera des clés concrètes pour pouvoir transformer les rapports sociaux et contribuer à rendre la société plus égalitaire. Un spectacle à la fois drôle, percutant et éducatif.

Tarifs :

Non-adh : 5€, adh : 3€

Discussion avec le public après chaque conférence

JEUDI 2 FEVRIER – 19h 
Conférence gesticulée « Ce que parler veut dire, quand nos silences sont porteurs d’histoire »
par SARAH N.

Comment le langage, cette capacité à communiquer partagée par les êtres humains, peut devenir un outil de pouvoir dans notre société ?
Comment une langue, ce liant qui s’acquiert très tôt avec et par les autres, peut devenir un outil de production des inégalités entre les uns et les autres ?
Pourquoi nos silences sont-ils si politiques ? Que disent-ils de nous ?

Cette conférence gesticulée invite à porter un regard (ou plutôt une oreille !) sur notre rapport au langage pour comprendre en quoi il est le reflet des inégalités sociales mais aussi une manière de créer ces inégalités… et aussi des invisibles dans notre société.

Pendant mes études à Sciences Po Paris, j’ai découvert que les mots et les histoires choisis par les élites contribuent à construire des hiérarchies entre des soi-disant «légitimes» et des «illégitimes». Alors j’ai vite compris que ce n’était pas par cette voie que je pourrais donner du sens au mot «politique»…

Cette conférence gesticulée raconte aussi une quête de sens, à la recherche d’une autre définition de la politique. Où le collectif y a toute sa place. Où chacun y a sa place. Où le «Je» ne prend sens que par le «Nous».

Elle dresse le portrait d’un service public géré comme une entreprise. Un service public, vidé de cette notion de collectif, raconté à travers le vécu d’une enseignante au sein d’une école qui ne réduit plus les inégalités.
Elle témoigne de l’enseignement d’un mythe national persistant, celui d’une France inventée et tronquée, qui valorise encore peu une part indispensable de son histoire collective : celle de l’immigration.
Elle met en lumière des interrogations d’enfants en banlieue parisienne, d’hier et d’aujourd’hui, portant ces récits familiaux de l’immigration, de près ou de loin.

Elle retrace une mémoire effacée des origines dans ma famille, par une pudeur et une réserve, peut-être pas si naturelles…

Tarifs :

Non-adh : 5€, adh : 3€

Discussion avec le public après chaque conférence

FILMS CONFÉRENCES

MARDI 29 NOVEMBRE – 14h30 & 18h30 
« En route pour le Portugal »
par GENEVIEVE et GERARD MOREAU

Longeons la frontière espagnole et partons à la découverte des bourgades fortifiées. Flânons dans les pittoresques villages médiévaux. Parcourons les ruelles et venelles des villages perchés. Déambulons dans Lisbonne. Musardons dans le dédale des ruelles pavées et étroites. Savourons les paysages bucoliques… 

Tarifs :

Non-adh : 8€, adh : 6€